• Jonas

Rencontre avec Vladimir Ivanovitch Ogourtsov

Valentin Ivanovitch OGOURTSOV avait 16 ans quand il devint le mécanicien (ange gardien) du capitaine aviateur Yves MOURIER. Après la guerre, il continua quelques années à servir dans l'Armée Rouge puis repris l'école. Encore quelques années plus tard, il devint médecin. De même que son fils Alexandre après lui. Quand Mme Zoya ARIGNON m'a proposé de le rencontrer, je n'avais pas de jours de réserve pour dévier de mon itinéraire. J'ai alors supprimé mes jours de repos dès l'Allemagne pour gagner 3 jours de course et atteindre les bords de la Volga pour le rencontrer.

Cette famille m'a accueilli comme un fils, et je n'oublie pas Olga la femme de Valentin Ivanovitch, des gens qui en dépit de leur niveau d'éducation et de culture, vivent simplement et humblement. Je n'oublie pas non plus Alexandre qui, le matin de mon départ pour Moscou, m'a escorté sous la pluie jusqu'à atteindre une route secondaire moins dangereuse. Quand nous prîmes un dernier café sur le bord de la route avant de nous quitter, ses derniers mots furent de me dire qu'il comprenait mieux ce que son père avait vu il y a 77 ans, pour lui je devais ressembler à ces volontaires qui arrivèrent sur le front de l'Est en 1942. Il voyait en moi ce que son père avait vu chez ces pilotes Français du groupe de chasse Normandie. Ensuite nous nous sommes quittés, j'ai mis encore deux jours pour atteindre Moscou, et en prêtant serment devant mon Saint Patron de revenir sur les bords de la Volga pour la famille Ogourtsov.



© 2018 par Jonas Berteau