• Jonas

Serguiev Possad

Dernière étape sur la route de Moscou


Serguiev Possad est une étape majeure de l'Anneau d'Or. À seulement 70 km de Moscou, "le faubourg de Serge" s'impose comme l'un des principaux centres religieux de Russie. Son splendide monastère de la Trinité Saint Serge aux magnifiques coupoles bleues constellées d'étoiles est l'un des plus beaux et des plus anciens que compte le monde orthodoxe.


Le monastère de Serguiev Possad fut fondé en 1340 par Serge de Radonège, un moine iconographe, saint patron de la Russie, qui y repose toujours. C'est là qu'il bénit, en 1380, le prince Dmitri Donskoï à la veille de la bataille de Koulikovo, qui fut la première victoire majeure sur les Tatars après 150 ans de domination. Les plus grands peintres iconographes de la Russie médiévale, Andreï Roublev et Daniil Tcherny, sont invités à décorer la cathédrale. Le monastère devient une redoutable forteresse qui résista seize mois aux armées polonaises et lituaniennes au début du xvie siècle. Il joue aussi un grand rôle culturel, notamment en raison de l'école de copie et de miniatures fondée au xve siècle.


C'est également ici que Boris Godounov, l'aventurier devenu "Tsar de toutes les Russies", fut enterré et que Pierre le Grand vint se réfugier lors de la révolte des Streltsy (une tentative de coup d'État).


En 1774, le monastère est élevé au rang de Laure (lavra), soumettant de ce fait l'église principale à l'autorité du patriarche de Moscou. Peu après, Ivan le Terrible transforme le lieu en une véritable forteresse et fait construire de sublimes églises et bâtiments. Parmi les plus renommés, la Cathédrale de la Trinité qui fut l'une des premières oeuvres de la Russie moscovite et dont les fresques furent confiées au grand peintre Andreïv Roublev. L'icône de La Trinité est aujourd'hui exposée à la Galerie Tretiakov de Moscou.


Au fil des siècles, le monastère accumula des trésors inestimables. Classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, Serguiev Possad est aujourd'hui le siège du patriarcat russe et un haut lieu de pèlerinage pour les fidèles qui viennent se recueillir sur le sarcophage du saint. Mais la cité peut également se targuer d'être la patrie de la matriochka, grâce à sa fabrique des célèbres poupées russes.



© 2018 par Jonas Berteau